Les graffitis


Paroles de la chanson « Les graffitis » de Poc des Poub’s…

Elles ont laissé 
Des graffitis
Dans ma mémoire, elles sont parties
En me laissant quelques amis
Des mots, des dessins sur mon corps 
Pour me rap'ler qu'elles m'aiment encore
Même si je dois rester ici

Elles ont laissé des graffitis
Dans ma mémoire, elles sont parties 
En me laissant à Orllati
Finis les rires et la musique
Moi, j'attends les pelles mécaniques
Oui j'attends la fin de ma vie

Elles ont dessiné des oiseaux
Moi je les aurais préférés 
Avec des maisons sur le dos
J'aurais tant voulu m'envoler
Mais je les regarde s'éloigner
Vous aller tell'ment me manquer

Elles ont laissé un grand soleil
Dans ma mémoire 
Rien n'est pareil
Depuis qu'elles ont franchi mon seuil
Enfermée derrière mes volets
Je ne voyais plus la lumière
Sans elles qui les aurait rouverts ?

Elles ont laissé un grand soleil
Dans ma mémoire
Il me rappelle
Leurs petits feux, l'hiver si grand
Quand je tenais entre mes mains
Ce poêle à bois qui n'pesait rien
Et qui me réchauffait pourtant

Adieu, adieu, mes amoureuses
Grâce à vous j'ai été heureuse
Avant que ne tombe ma nuit
Merci pour les chocolats chauds
Pour toutes vos histoires, tous vos mots
Les flammes qui dansent sur les bougies

Elles ont laissé des graffitis
Dans ma mémoire
Je sais depuis
Ce que ça fait que d'être triste

J'aurais préféré rien savoir
Que mes murs soient tout blancs tout noirs
Maint'nant je pleure sur vos tapis,
Vos canapés, vos fleurs, vos lits
Maint'nant je pleure sur le bazard
Que vous avez laissé hier soir
Je voudrais tell'ment vous revoir

J'aurais préféré rien savoir
Ou bien tout savoir près de vous
J'aurais aimé avoir comme vous
La rage de vivre, la rage de tout
Mais rien de moi ne vous oublie
Je garde vos dessins ici
Je ne les quitte plus du regard

Moi,
J'ai laissé des graffitis 
Dans vos mémoire à vous aussi
Et surtout n'oubliez jamais
Qu'une maison vous a aimées
Et quand mes murs seront tombés
Vos oiseaux pourront s'envoler

Pour voir le clip sur Youtube, clique ici.

<< chanson précédentechanson suivante >>

(C’étaient les paroles de la chanson « Les graffitis », de Poc des Poub’s)