Le syndicat des oiseaux


J'habite à côté 
Du syndicat des oiseaux
Qui a établi ses quartiers 
En haut d'un épicéa bleu
Un peu malade, un peu trop vieux
Mais bon, faut croire qu'y avait pas mieux

J'habite à côté
Du syndicat des oiseaux
Qui perd ses employé.es
Au beau milieu des rameaux
Et qui va et vient dans les airs
Comme au sommet d'un conifère

Refrain :
C'est grâce à eux 
Que le printemps revient quand-même
C'est pas avec ce que l'on sème
De haine
Qu'on allait revoir le soleil
C'est grâce à eux
Comme ils discutent des points du jour
L'aube se pointera plutôt
Autour
De huit heures moins quart, ce matin

Ils ont des yeux noirs
Ceux du syndicat des oiseaux
À bien les regarder
Ils ont un peu l'air de rêver
Une rumeur dit que parfois
Le vent les prendrait dans ses bras

C'est pas des gens normaux
Ceux du syndicat des oiseaux
Ils marchent loin dessus la ville
Et le ciel les prend sur son dos
On dit qu'ils sont libres et qu'ils ont
Tout vu du monde, tout vu dit-on

Refrain